Aller au contenu principal
Offres spéciales Meilleur tarif garanti en réservant ici

Unique : le seul boutique hôtel à Evian les pieds dans l’eau

L’Hôtel Les Cygnes, construit en 1926, a conservé un authentique charme « années folles ». Idéalement situé en bordure immédiate du lac Léman, l’établissement, trois cheminées aux Logis de France, vous offre la garantie d’un dépaysement total, et une vue unique sur la Suisse et le Jura.

Découvrez l’histoire de l’hôtel les Cygnes à Evian…

Ses 36 chambres douillettes et personnalisées, bercées par le murmure du Lac, vous offrent toute la magie de la vue directe sur le Léman.

Pour les navigateurs de cette « mer intérieure », il met à disposition son ponton privé et ses bouées d’amarrage.

Les drapeaux suisse et français flottent sur le ponton de l’hôtel Les Cygnes

Sa plage privée, sa piscine réjouiront également les adeptes de la baignade dans une eau douce et pure, avec les montagnes à l’horizon.

Sa terrasse, ombragée par une treille centenaire et surplombant le lac, vous accueille à l’heure du déjeuner et du dîner. À tout moment de la journée, vous pourrez goûter au charme de ses salons douillets, de son bar et salon de thé.

Une cuisine fine et raffinée contribuera à vous faire passer un excellent séjour.

Une petite histoire…

L’hôtel Les Cygnes fut au commencement une grande maison de 1894 (l’annexe actuelle) au-dessous de laquelle se trouvaient l’Epicerie – Boulangerie de la Famille Bron et le Café du quartier de Grande Rive. Quelques chambres y étaient louées toute l’année dans un style « pension de famille » d’avant 1914. Monsieur Bron y donnait des cours de natation et emmenait ses clients à la pêche sur sa barque.

La propriété mitoyenne (l’hôtel actuel) fut acquise en 1906 par la société Vittel. Celle-ci y établit la manutention, la mise en bouteille et l’expédition de la Source Minérale Graziella qu’elle possédait et qui jaillissait au-dessus. Par manque de productivité, cette source, exploitée jusqu’en 1926, fut vendue avec la propriété à la Famille Bron – Braconnay pour y construire un hôtel.

L’architecte Jacobi qui dessina de nombreux bâtiments touristiques et villas à Evian, comme la Plage, l’hôtel Bedford, les Ambassadeur, établit les plans pour le futur hôtel et l’agrandissement de l’annexe selon un style régionaliste en vogue à l’époque : « le cottage anglo-normand». L’hôtel fut bâti le premier sur l’ancienne usine d’embouteillage puis ce fut au tour de l’annexe que l’on restructura quelques années plus tard.

Le café du quartier de Grande Rive fut maintenu et très fréquenté par la jeunesse de l’époque (dont mon grand-père Henri), notamment pour sa fameuse table de ping-pong. Malheureusement, l’ancienne boulangerie Bron, transférée en face au n° 35 ne perdura que jusqu’en 1980. L’hôtel Les Cygnes connut lui aussi un grand succès jusqu’à la fin des années 60, accueillant une clientèle extrêmement fidèle de curistes et de familles. On y tourna des films et rédigea des ouvrages. Devenu vieillissant, l’hôtel finit par fermer son restaurant puis définitivement ses portes en 1995.

Ce n’est que le 5 juillet 2002 et après de multiples rebondissements que les Cygnes rouvrirent. Depuis, il ne se passe pas une année sans qu’une multitude de travaux et d’aménagements y soient réalisés afin de donner à notre clientèle tout le confort moderne, mais sans jamais perdre charme des années de sa construction.

L’Hôtel Les Cygnes est aujourd’hui à Evian le dernier établissement hôtelier les pieds dans l’eau avec sa propre source, cherchant à maintenir le charme des hôtels et restaurants des années 30…

Alors bon séjour aux Cygnes et bon voyage dans le temps !

Sébastien Buet, propriétaire